Appelé à tort haltérophilie (nom réservé à l’ensemble des mouvements pratiqués debout : arraché et épaulé-jeté) le seul mouvement ouvert aux personnes handicapées est le développé couché.

Pratiquée à l’origine comme discipline de rééducation après la seconde guerre mondiale, l’haltérophilie handisport se développe en France dans les années 1960 et devient discipline sportive officielle. Elle a su par la suite s’imposer comme l’un des sports de base pour les personnes handicapées physiques.

Photographe : Grégory Picout Auteur : Jean Marc Machin